Sega Genesis
Vers la fin des années 1980, la réputation de SEGA reposait beaucoup sur l’engoument des ses jeux d’arcade. Le PDG présent, Hayao Nakayama, prend la décision de développer une console 16-bit sur les bases des arcades System 16. La console reçoit comme nom de code MK-1601 et est lancé avec l’appellation de SEGA Drive, sauf en Amérique du Nord, c’est le nom Sega Genesis qui a été utilisé, car l’autre était déjà déposé.

​Au lancement de la Genesis en 1989, Nintendo possède avec son NES près de 92% du marché japonais et environ 95% du coté nord-américain. Prenant au dépourvu Nintendo sur le marché des 16-bit, SEGA arrive a placer la Genesis aux États-Unis et en Europe, balayant au passage le Turbografx-16. Le SEGA Genesis parvint même à être en tête du marché nord-américain en 1992 et 1993.

​En 1992 une version relooké de la Megadrive (SEGA Drive), la Megadrive II est lancé. Plus tard en 1997, la firme Majesco Sales obtient les droits pour re-commercialiser la Megadrive II en Amérique du Nord. L’année suivante, la compagnie fabrique une nouvelle version, la Genesis 3 et la commercialise au prix de 50$. Durant ses dix ans de vie, la Megadrive et la Genesis se sont écoulées à 39.70 millions d’unités.

 
Merci pour les dons, ou vieux jeux vidéo.
In the late 1980s, the reputation of SEGA is mainly based on the enthousiasm for its arcade games. Hayao Nakayama, then SEGA's CEO, takes the decision to develop a 16-bit console on the base of System 16's arcade. The console receives the code name MK-1601 and is launched with the name of SEGA Drive worldwide, except in North America, where it is launched with the name Sega Genesis, since the other name was already patented.

At the launch of the Genesis in 1989, Nintendo has with its NES nearly 92% of the Japanese market and about 95% of the North American market. Taking off guard Nintendo on the 16-bit market, SEGA successfully introduces the Genesis in the US and Europe, sweeping the Turbografx-16. The SEGA Genesis even managed to be the market leader in North American for 1992 and 1993.

In 1992 a revamped version of the Megadrive (SEGA Genesis), the Megadrive II is launched. Later in 1997, the firm Majesco Sales obtains the rights to re-market the Megadrive II in North America. The following year, the company manufactures a new version, the Genesis 3 and sells it for $50. During those ten years, 39.70 million Megadrive and Genesis units were sold.