Atari Namco TX-1
Le célèbre TX-1 fut développé par Tatsumi en 1982. Namco fut peu de temps après autorisé pour la distribution et qui à son tour autorisa Atari pour la distribution en Amérique du Nord. Le TX-1 place beaucoup plus l'emphase sur la simulation réaliste que ces principaux concurrents, notez que le joueur était forcé de rétrograder durant les virages pour éviter de perdre le contrôle de son véhicule. Il fut aussi le premier jeu de course à utiliser une carte de son à 4 canaux, soit l’ancêtre du 'surround' d'aujourd'hui. Le TX-1 comportait aussi un affichage unique à 3 écrans pour une vue panoramique. Qui plus est, l'Atari TX-1 a également introduit un 'gameplay' non linéaire, permettant aux joueurs de choisir le chemin après chaque point de contrôle, pour aboutir finalement à l'un des huit destinations finales possibles.  

La jouabilé de ce titre était semblable à Pole Position, développé par Namco en 1983.​​ Dans ce dernier, le joueur devait piloter une Formule Un et atteindre des points de contrôle dans un temps bien précis. Contrairement à Pole Position, chaque ronde ce terminait par un point de ramification, selon le chemin que le joueur avait choisi, le cours du jeu s'en voyait sensiblement changé. Les deux dernière rondes étaient basées sur des célèbres pistes de F1 de l'époque. Les choix faits lors des trois premières rondes déterminaient quelles pistes allaient s'afficher. Le TX-1 fut un pionnier dans les simulateurs, ce style sera copié par une multitude d'autres jeux.

​​Il y a eu relativement peu de machines TX-1 initialement introduites en Amérique du Nord, et ce, malgré la bonne qualité de ce jeu.  Le prix d'achat était élevé et le jeu 'buggait' souvent du aux problèmes de chaleur des composantes expérimentales. Bref, c'était un premier essai.  Il ne reste qu'environ 4 machines TX-1 en Amérique du Nord. Le 'Americain Arcade museum' et le Musée du jeu vidéo du Québec ont un TX-1 en démonstration.

 
Merci pour les dons, ou vieux jeux vidéo.
Un des jeux rétro préféré du fondateur du musée
The famous TX-1 was developed by Tatsumi in 1982. Namco was shortly thereafter authorized for distribution. Namco in turn authorized Atari for the distribution in North America. The TX-1 placed much more emphasis on realistic simulation than its major competitors, for example the player was forced to downgrade when turning so as to avoid losing control of his vehicle. It was also the first racing game to use a 4 channel sound card, the ancestor of today's 'surround'. The TX-1 also included a unique display of 3 screens creating the panoramic view. Moreover, the Atari TX-1 also introduced a non-linear gameplay, which allows players to choose their path after each checkpoint, eventually leading to one of eight possible final destinations.

The playability of this title was similar to Pole Position, developed by Namco in 1983. In the latter, the player had to drive a Formula One car and had to reach the checkpoints within a specific time. Unlike Pole Position, each round ended with a fork, and according to the path chosen, the course of the game changed significantly. The last two rounds were based on the famous F1 track of the time. The choices made in the first three rounds determined which track would appear.  The TX-1 was a pioneer in the simulators, this style will be copied by many other games.

​​There has been relatively few TX-1 machines introduced in North America, despite the good quality of the game.  The purchase price was high and the game was bugging quite often due to the heat problems of the experimental components. In short, it was a first try. There remains only about 4 TX-1 machines in North America. The 'American Arcade museum' and the 'Video Game Museum of Quebec' have the TX-1 on demonstration.