Atari 2600 - E.T.

Suite au succès au cinéma du film E.T. l’extra-terrestre en juin 1982, Atari entame les discussions avec Steven Spielberg et Universal Pictures pour obtenir les droits du film pour l’adapter en jeu vidéo. Vers la fin du mois de juillet de la même année, Atari annonce qu’elle acquit les droits exclusifs. Bien que les détails de la transaction n’ont pas été dévoilés, la rumeur circule qu’Atari aurait déboursé entre 20 et 25 millions de dollars.
Spielberg recommande fortement Howard Scott Warshaw pour la conception et la programmation. Sa réputation auprès de Spielberg lui vien de son travail fait sur Raiders of the Lost Ark (le jeu). En raison du temps considérable des négociations, le jeu perd un temp fou de développement. Howard n’aura que six semaines pour mettre à terme le projet avant 1er septembre 1982, date limite pour pouvoir distribuer le produit lors de la période d’achat de Noël. Pour comparaison, le jeu Raiders of the Lost Ark a nécessité entre six et sept mois.  

Au lieu de créer un Pack-Man-like, Warshaw préfère aller dans l’originalité. Il veut baser son jeu autour d’une histoire en espérant retranscire les émotions qu’il a ressentis lors du visionnement du film. Malheureusement il doit limiter ses idées à cause du temps de développement trop court. Au final, Warshaw conçoit le jeu avec une complexité de développement raisonnable par rapport au temps qui lui est donné pour le réaliser.

Les ventes du jeu démarrent en trombe mais s’effondrent tout aussi rapidement et on le retrouvera rapidement en solde. Au final, E.T. l’extra-terrestrese vendra quand même plutôt bien, le jeu se classe même comme la huitième meilleure vente d’Atari. Mais, Atari avait surestimé son succès, seules 1,5 million de cartouches sur les 4 millions produites sont vendues. Pourtant, si Atari a fabriqué un bon nombre de cartouches de leur adaptation de Pac-Man, ce n’est pas le cas pour ce jeu. Ils ont néanmoins mal évalué le potentiel commercial de leur produit. Vers la fin de 1983, Atari enterra de nuit des stocks de produits dans un dépotoir du Nouveaux-Mexique, la rumeur veut que les copies invendues d’E.T. faisaient parties du lots. Toujours selon la rumeur, Atari aurait fais pavé l’endroit pour dissuader les curieux de venir déterrer les copies.​


 
Merci pour les dons, ou vieux jeux vidéo.
Following the success of the cinema movie ET the Extra-Terrestrial in June 1982, Atari began discussions with Steven Spielberg and Universal Pictures for the film rights to adapt the video game. Towards the end of July of the same year, Atari announced that it acquired the exclusive rights. Although the details of the transaction were not disclosed, the rumor that Atari had paid between 20 and 25 million.
Spielberg highly recommend Howard Scott Warshaw for the design and programming. His reputation with Spielberg vien him about his work done on Raiders of the Lost Ark (the game). Due to the considerable time negotiating, the game loses a crazy temp development. Howard will have six weeks to put forward the project before 1 September 1982 deadline to be able to distribute the product during the Christmas shopping period. For comparison, the game Raiders of the Lost Ark has required six to seven months.

Instead of creating a Pack-Man-like, Warshaw rather go in originality. He wants to base his game around a story hoping retranscire the emotions he felt when watching the film. Unfortunately he has to limit his ideas because of too short development time. In the end, Warshaw designed the game with a reasonable complexity of development with respect to time given to it to realize it.

Sales start of the game with a bang but collapsed just as quickly and rapidly regain balance. Finally, ET the Extra-terrestrese still sell pretty well, the game is the same class as the eighth best selling Atari. But Atari had overstated its success, only 1.5 million produced 4 million cartridges are sold. Yet if Atari has manufactured many of their adaptation of Pac-Man cartridges, this is not the case for this game. However, they misjudged the commercial potential of their product. In late 1983, Atari night buried in inventories of goods in a dump of New Mexico, it is rumored that the unsold copies of ET were part of the batch. Always rumored Atari would do pad the place to dissuade the curious to come dig up copies
.